52ème édition du salon du Bourget

Rédigé par : ASP Emmanuelle JOURDAN, le 27 juin 2017

Nous venons de passer trois jours  au Salon international de l’aéronautique et de l’espace, qui se tenait du 19 au 25 juin 2017, pour sa 52ème édition.

 

Jeudi, pendant notre vol de liaison, nous avons déposé le drapeau tricolore au-dessus de Toulon. L’association Sourire à la Vie, dont nous sommes les parrains, agit pour le bien-être des enfants atteints de cancer. Ils étaient les acteurs du spectacle « Sur son dos », qui se tenait pour la dernière fois le 22 juin dans un théâtre toulonnais.

Sur le trajet en direction de la région parisienne, nous sommes également passés au-dessus de l’usine Michelin de Blavozy (Haute-Loire), à l’occasion de ses 40 ans. Nous avons également effectué un passage sur le 92ème régiment d’infanterie, de Clermont-Ferrand, à l’occasion de la journée nationale des blessés de l’armée de terre (qui s’est tenue le lendemain).

 

Nous sommes ensuite arrivés au parc des expositions du Bourget. Le salon s’y tient tous les deux ans, et il est organisé par le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS), regroupement professionnel de 378 sociétés œuvrant dans le domaine aérospatial.

Lors du salon de l’automobile au Grand Palais à Paris en 1908, une section « réservée aux choses de l’air » a été mise en place. L’année suivante, même si elle est toujours associée au salon de l’automobile, la première exposition nationale de la locomotion aérienne a lieu, au même endroit.

Aucun salon n’a eu lieu pendant la Première Guerre mondiale. À partir de 1953, le salon se tient intégralement au Bourget.  Au fil des années, de nombreux avions innovants pour leurs époques y seront présentés : Concorde, Boeing 747, Airbus A380, Solar Impulse, pour ne citer qu’eux. De nos jours, le salon du Bourget se tient tous les deux ans, en alternance avec les salons aéronautiques de Farnborough et de Berlin.

L’aéroport héberge également le musée de l’Air et de l’Espace, inauguré en 1919.

 

Tous les publics ont trouvé leur bonheur lors de cette édition 2017: les professionnels (les quatre premiers jours du salon leur étaient d’ailleurs réservés),  avec la présence de nombreux industriels du monde de l’aviation, et le grand public, avec démonstrations en vol et stands pédagogiques. 320 000 personnes ont parcouru les allées du salon pendant toute cette semaine, et admiré les presque 150 aéronefs exposés et les vols quotidiens.

Vendredi matin, nous avons rencontré Monsieur le Premier ministre Édouard Philippe au pied de nos avions, ainsi que le général André Lanata, chef d’état-major de l’armée de l’air. Puis nous avons volé à 15h pour une démo plus courte que d’habitude. En effet, l’aéroport du Bourget est situé non loin de l’aéroport international de Roissy-Charles-de-Gaulle et l’espace aérien de la zone est de ce fait particulièrement chargé. C’est donc pour des raisons de sécurité que nous avons présenté uniquement la première partie de notre démo, le ruban, et que nous n’avons pas pu effectuer la phase de synchronisation, et ce pendant trois jours.

D’autres ambassadeurs de l’armée de l’air étaient présents pour le salon du Bourget: l’EVAA, l’équipe parachutiste ainsi que le Rafale solo display.

Le week-end prochain, les 1er et 2 juillet, nous volerons lors du dernier meeting de l’air de la saison, qui se tiendra de la base aérienne de Saint-Dizier.

 

Crédits photo :

SGC Julien Mortreuil

Etienne Daumas

 

 

 

Remonter