En mémoire des As

Rédigé par : ASP Emmanuelle JOURDAN, le 28 septembre 2017

 

C’est un weekend court mais dense que nous venons de passer.

Nous sommes partis sur la base aérienne 107 de Villacoublay, afin de nous mettre en place pour le défilé qui allait avoir le lieu le lendemain à Paris. Le chef d’état-major de l’Armée de l’Air, le général André Lanata, avait en effet décidé que l’année 2017 serait consacrée aux As.

Le vendredi 22 septembre, nous avons effectué un passage au-dessus de l’hôtel des Invalides, alors que se tenait une cérémonie en l’honneur des As de la Première Guerre mondiale. Les As, ce sont des jeunes pilotes qui se sont distinguées pendant la Grade Guerre en abattant au moins cinq avions ennemis. Parmi les plus connus, on peut citer Georges Guynemer, René Fonck ou bien Charles Nungesser.

Pendant cette cérémonie de vendredi dernier, présidée par Geneviève Darrieusecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, plus de cent militaires étaient présents au sol. Par la suite, nous avons déposé le drapeau tricolore dans le ciel parisien, suivis par quatre Mirage 2000-5 de l’escadron de chasse 1/2 « Cigognes ».

 

Après une pause à Villacoublay, pour refaire le plein des Alphajet, nous avons pris le chemin de l’Espagne et de la Catalogne. L’aéroport de Lérida-Alguaire accueillait ce weekend un grand meeting aérien.

Le Festa Al Cel est le plus grand et le plus ancien des meetings espagnols : la première édition a eu lieu en 1991, sous forme de démonstrations aériennes lors de fêtes à Barcelone. Elles ont eu un tel succès qu’un réel meeting a été lancé l’année suivante, à l’aéroclub de Barcelone-Sabadell.

Organisé depuis à Barcelone, le meeting est transféré en 2014 à Mataro, à 30 kilomètres de la capitale catalane. Cette année, il s’est de nouveau éloigné du bord de mer et s’est donc tenu à Lérida.

 

Cette grande fête aéronautique a vu de nombreux démonstrateurs présenter leurs évolutions au public. L’armée espagnole y a contribué : l’Ejército del Aire (armée de l’air), la Armada (Marine), et l’Ejército de Tierra (armée de terre) ont présenté plusieurs appareils. Samedi, nous avons présenté notre démo, et nous avons eu le plaisir de retrouver nos homologues espagnols de la Patrulla Águila, volant sur 7 CASA C-101 Aviojet.

Dimanche matin, nous revenions en France, pour nous produire au meeting d’Avignon (Vaucluse).

Il a été organisé par l’Aéroclub vauclusien, en partenariat avec les collectivités territoriales afférentes. Un peu plus tôt dans la semaine, d’autres événements liés à l’aviation ont eu lieu dans la cité des papes, telle que la journée des métiers de l’aéronautique, ou bien la présence d’un Mirage 2000 en exposition statique en plein centre-ville.

Les 40 000 personnes présentes au meeting ont pu admirer un plateau particulièrement varié de présentations en vol, avec l’armée de l’air et plusieurs de ses ambassadeurs : Rafale solo display, l’EVAA et Patrouille de France. La Marine nationale a aussi présenté un appareil : le Falcon 50M. C’est ce type d’avion qui a assuré la mission de sauvetage maritime (SAMAR) lors des convoyages aller et retour de notre tournée aux USA de ce début d’année. L’armée de terre était également présente, grâce à la démonstration d’un hélicoptère Tigre.

 

Dimanche prochain, le 1er octobre, nous participerons au meeting d’Anglet (Pyrénées-Atlantiques).

 

Crédits photo :
Julien Mortreuil
Paul Johnson / Flightline UK
Laurent Casaert

 

Remonter