Entre montagne, plaine et mer

Rédigé par : ASP Emmanuelle JOURDAN, le 13 juillet 2018

Après un passage jeudi sur le festival des Eurockéennes de Belfort, notre weekend a commencé à Salon, une fois n’est pas coutume. Nous présentons notre démo seulement trois fois dans l’année aux militaires de la base aérienne 701 et leurs familles : lors de la Première qui a lieu début mai, lors de la Dernière qui se déroule en octobre, et entre les deux, en juillet, il y a le baptême de la promotion de l’École de l’air.

Vendredi 06 juillet 2018, ce sont les élèves  entrés en août 2017 qui ont été « baptisés », en présence du chef d’état-major de l’armée de l’air le général André Lanata. Le parrain des EA 17 a été dévoilé, il s’agit du général Robert Aubinière (1921-2001). Cet aviateur et polytechnicien a notamment été le premier directeur du Centre National d’Études Spatiales (CNES), et a participé activement à l’élaboration des programmes spatiaux français et européens.

La cérémonie a eu lieu à la nuit tombée. Un moment plein d’émotions et de dignité pour ces élèves ont été baptisés et ont défilés devant leur aînés. Et comme tous les ans, nous avons fait à cette occasion notre seul vol de nuit de l’année. Nous avons survolé la cérémonie, fiers de célébrer les « poussins » qui constituent désormais la promotion général Aubinière.

 

Le samedi, dans la foulée, nous nous sommes rapprochés des montagnes. Nous avons tout d’abord fait un passage sur l’aéroclub d’Albertville, où a eu lieu l’inauguration d’une œuvre d’art en hommage au général Delachenal, premier leader de la Patrouille de France en 1953.

Puis, une fois posés dans les Alpes, à Chambéry précisément, nous avons refait les pleins et avons fait notre démonstration sur l’aérodrome de Grenoble – Le Versoud (Isère). Un écrin enchanteur dans le massif de la Chartreuse, près du mont Saint-Eynard et de la dent de Crolles, qui a également accueilli les évolutions de la patrouille Couteau Delta. Nous y avons volé à la fin des démonstrations de la journée. Aux alentours de 20H30, au cours d’un « sunset » magique, des démonstrations crépusculaires en vol ont eu lieu, avec entre autres la Breitling Jet Team.

 

Le lendemain, le samedi 7 juillet, la Lorraine nous a accueillis. Après un passage au-dessus d’un festival d’aéromodélisme à Morhange, nous nous sommes posés sur l’ancienne base aérienne de Chambley (Moselle) qui était le théâtre du championnat de France de voltige, et du meeting aérien qui a suivi.

L’armée de l’air a installé à Chambley-Bussières en 1940 une unité d’observation, le Groupe Aérien d’Observation 2/506. Quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, et suite à la menace de l’Union soviétique sur les pays occidentaux constituant l’OTAN, il est décidé de construire en masse des bases aériennes. L’USAFE (commandement de l’US Air Force en Europe) gèrera la base de Chambley-Bussieres, dont les travaux débuteront en 1952. Elle sera rendue à la France en 1967.

 

Nous tenons à féliciter nos amis de l’équipe de voltige de l’armée de l’air pour leurs excellents résultats lorrains du weekend dernier : le capitaine Orlowski est champion de France « Élite », et le lieutenant Oddon est champion de France « Excellence ». Nous avons volé dimanche 8 juillet, avec notre démo beau temps. Le Rafale Solo Display était également de la partie, tout comme l’Équipe de voltige de l’armée de l’air fraîchement titrée.

 

Lundi, nous sommes allés présenter notre démo à La Grande-Motte (Hérault), à environ 100 kilomètres de notre base de Salon de Provence. La mairie organisait un meeting aérien pour célébrer les 50 ans de la station balnéaire.

La Grande-Motte faisait initialement partie de la commune de Mauguio. Dans les années 1960, cette station balnéaire est créée grâce à la mission Racine, avec pour objectif d’accueillir les touristes qui se destinaient à aller en Espagne. Puis, le 1er octobre 1974, La Grande-Motte a « pris son indépendance » et est devenue une commune à part entière, suite à une consultation des habitants par le préfet de l’Hérault.

De nombreuses personnes, en balade au bord de la mer ou prenant un bain dans la Méditerranée, ont pu voir dans le ciel héraultais l’Équipe de voltige de l’armée de l’air, puis notre démonstration.

 

Rendez-vous le samedi 14 juillet sur les Champs-Élysées à Paris pour le défilé, puis à Épernay pour notre démo dans le cadre du Épern’Air Show. Le dimanche 15, nous serons à Port Barcarès.

 

Crédits photo :

EQPAA/armée de l’air

F. Blanchard – Airshow

 

Remonter