Un Grand Prix dans le Grand Ouest

Rédigé par : ASP Emmanuelle JOURDAN, le 22 septembre 2017

Nous venons de vivre un weekend sur trois sites différents.

C’est tout d’abord sur l’aéroport de Toulouse-Francazal (site d’une ancienne base aérienne de l’armée de l’air), que nous nous sommes rendus vendredi 15 septembre dernier, après avoir décollé de Salon de Provence. Une journée de célébrations a eu lieu vendredi, en l’honneur des 100 ans du groupe toulousain aéronautique Latécoère. Cette journée a été également l’occasion de donner le départ de l’édition 2017 du Raid Latécoère-Aéropostale.

Cette course aéronautique reprend le trajet des Lignes Aériennes Latécoère, lancées par un entrepreneur français qui avait pour idée de « relier les hommes et les continents par l’aérien » : Pierre-Georges Latécoère. Il y a quasiment 100 ans , un petit groupe d’innovateurs s’est alors lancé dans cette aventure folle, reliant la France à l’Amérique du Sud en passant par l’Afrique.

Nous avons effectué notre démo en début d’après-midi.

 

Un peu plus tard, nous avons décollé, en direction cette fois du Mans (Sarthe). Nous avions pour mission de nous produire le lendemain au Grand Prix Meule Bleue. Cette course rassemblait 500 équipes constituées par des chefs d’entreprise, évoluant sur des mobylettes « rétro » sur le circuit Bugatti des 24 Heures du Mans. Cette piste mythique a vu 5 000 participants se relayer sur les machines, pendant plus de trois heures.

Cette journée, placée sous le signe de la convivialité et de la bonne humeur, s’est terminée par notre démo. Nous avons volé devant plus de 15 000 personnes, dont les spectateurs de la course et les participants. Le soir même, le public a pu profiter d’un concert ambiance années 80, toujours dans la ligne « vintage » de cette journée.

 

Dimanche matin, un nouveau vol de liaison nous emmenait sur la base aérienne 709 de Cognac (Charente). Elle héberge l’École de pilotage de l’armée de l’air, où notamment les élèves pilotes de l’armée de l’air sont formés au pilotage, sur des TB 30-Epsilon. La patrouille acrobatique Cartouche Doré (mise en sommeil en octobre 2016) qui était une ambassadrice de l’armée de l’air comme notre équipe, y était basée.

Le meeting aérien « Le Simoun – Flying Spirit » se tenait sur l’aérodrome de Royan-Médis, le samedi et le dimanche. C’était l’occasion de célébrer le courage et la pugnacité des 5 pilotes de chasse et des 3 mécaniciens de l’armée de l’air, qui ont décollé de cet aérodrome le 17 juin 1940. Ils allaient rejoindre le ciel anglais, un peu avant l’appel du 18 juin du Général de Gaulle

La météo nous a joué des tours : la pluie nous a fait reporter à plusieurs reprises notre démo. C’est durant une éclaircie en toute fin d’après-midi que nous avons enfin pu décoller de Cognac pour venir nous produire au-dessus de l’aérodrome de Royan-Médis, après avoir évité les phases de pluie.

 

Nous volerons à Barcelone samedi 24 octobre pour le Festa Al Cel, et à Avignon dimanche, dans le cadre du Avignon Air Show du 25.

 

Crédits photos :
ADJ Michel Jouary
Raid Latécoère
Karine Meteyer
Patrick Rousselot
Benoît Delaisse


Remonter