Michel Drucker

1990 - Michel Drucker

Biographie

Michel Drucker a débuté sa carrière à l’ORTF. En 1965, il intègre la grande maison de la radio en tant que reporter et commentateur sportif, emploi qu’il conserve pendant des années. De 1965 à 1973, il tient la rubrique sportive du journal télévisé et s’impose comme le commentateur officiel des événements liés au football (Coupe du monde et grandes rencontres françaises… ) et en 1972, il anime Sport en fête sur TF1.
Deux ans plus tard, il décide d’orienter sa carrière vers la variété. Il enchaîne les émissions comme Champs-Elysées, Stars 90, Ciné Stars, Drôles de stars, Studio Gabriel, Faites la fête ou encore Drucker and co, qui s’imposent comme des émissions phares du paysage audiovisuel et lui confère une notoriété populaire. Depuis 1998, il coproduit et anime Vivement dimanche et Vivement dimanche prochain sur France 2.

Mot du parrain

« Fasciné depuis toujours par l’aviation et parce que j’ai effectué mon service militaire au sein de l’armée de l’Air, ce parrainage de la Patrouille de France en 1990 fut pour moi une véritable légion d’honneur.
J’ai été impressionné par ce vol mémorable et je rends hommage au courage et au professionnalisme des pilotes de combat de la Patrouille de France, ainsi qu’à la précision de leurs mécaniciens qui préparent les Alphajet comme s’il s’agissait de Formule 1. Pilote privé moi-même, je sais l’entraînement colossal qu’il faut pour arriver à ce degré de performance.
La Patrouille de France est la meilleure ambassadrice de notre pays. Elle suscite la légitime fierté des français. A l’étranger, c’est un morceau de la France qui passe !
Je porte un regard admiratif sur ces héros des temps modernes comme si je contemplais l’oeuvre d’un artiste. Pour moi, la Patrouille de France représente le sommet de la perfection et cette unité d’élite mérite d’être médiatisée.
Je suis fier d’avoir été nommé Colonel de réserve par le Général Paloméros et d’être devenu un membre de la famille de la Patrouille de France.
Si c’était à refaire, je m’engagerais dans l’armée de l’Air pour devenir pilote de chasse, ce qui est le rêve de tant d’adolescents. »

jpegmichel-drucker

Remonter