IMG_2343b

Toulon, ville maritime… En fête dans les airs

Rédigé par : LTT Antonia Buroni, le 19 août 2016

IMG_2179bb

Ce dimanche 14 août, nous avons fait un déplacement chez nos voisins varois. Après un décollage depuis notre base aérienne de Salon de Provence dans la matinée, nous avons fait une reconnaissance d’axe à l’arrivée, au-dessus des plages du Mourillon à Toulon, où nous devions nous produire quelques heures plus tard.

Nous nous sommes ensuite posés sur la base d’aéronautique navale (BAN) de Hyères Le Palyvestre. Ses pistes sont partagées avec l’aéroport civil de Toulon-Hyères, établi sur le même site. Cette base de 270 hectares, créée en 1925 sous le nom de Centre d’Aviation Maritime du Palyvestre, permet la mise en œuvre d’hélicoptères, et en héberge plusieurs types, tels que Caïman Marine, Panther, Dauphin Pedro et Alouette III.

 

Toulon, préfecture du département du Var,  héberge le premier port militaire de France mais aussi de la Méditerranée.

Les débuts du port militaire se font en 1514, au moment où Louis XII y fait bâtir la Tour royale. Un peu plus tard, au XVIIe siècle, voici ce que Vauban, l’ingénieur et architecte militaire français, dit de la ville, après un rapport demandé par Louis XIV au sujet de l’intérêt d’un grand port militaire : « Toulon est naturellement et sans artifice l’un des meilleurs ports de la Méditerranée et le seul capable en France d’une grande marine comme celle du Roy ».

De nos jours, le site s’étend sur 268 hectares et dispose de 10 kilomètres de quais et 30 de routes. Environ 12 000 personnes y travaillent. Le port abrite notamment le porte-avions Charles de Gaulle, les six sous-marins nucléaires d’attaque classe Rubis et les bâtiments de projection et commandement Mistral, Tonnerre et Dixmude.

 

Le meeting de Toulon a montré plusieurs types d’aéronefs aux 100 000 personnes présentes. Une vedette de la Société Nationale de Sauvetage en Mer était également présente, et a effectué une démonstration de sauvetage en met par hélitreuillage, avec un hélicoptère Dauphin SAR de la Marine Nationale. Un autre appareil de la Marine était aussi présent : un Falcon 50. Cet avion de surveillance maritime et de recherche et sauvetage en mer dispose d’une autonomie de 6 heures et demie. En provenance de la BAN de Lann-Bihoué (Morbihan), il a fait un passage impressionnant.

Le Rafale solo display était également présent, tout comme Aude Lemordant, championne du monde de voltige aérienne, avec son Extra 330 SC.

 

Après notre arrivée sur la BAN de Hyères, et la remise en œuvre de nos Alphajets par l’équipe des mécaniciens de piste de la Patrouille de France, nous avons pu décoller à 17h50 pour présenter notre série beau temps dans le ciel toulonnais, et clôturer le meeting aérien.

 

Ce week-end, nous nous envolerons en direction de Perros-Guirec (Côtes-d’Armor) et de Saint-Quentin (Aisne), pour y présenter notre série.

 

 

Crédits photos : Stephane Cervos et JB de Wergifosse

IMG_2343b IMG_2374b_2b IMG_2367bb IMG_2338_2b IMG_2285bb IMG_2278bb IMG_2277bb IMG_2271bb IMG_2267bb IMG_2258bb IMG_2250b IMG_2226b IMG_2223b IMG_2219bbb IMG_2213b IMG_2202bbbb IMG_2202bbb IMG_2198bb IMG_2134bb IMG_2109b IMG_2108b IMG_2179bb CER_2508CER_2506CER_2479CER_2469CER_2452CER_2429CER_2425CER_2404CER_2365CER_2326CER_2312CER_2267CER_2259CER_2252CER_2247CER_2239CER_2231CER_2216CER_2208CER_2203CER_2198CER_2194CER_2183CER_2175CER_2164CER_2149CER_2139CER_2119CER_2110CER_2108

Remonter