Meeting FOSA de Nancy

Rédigé par : LTT Arnaud Martin de Frémont, le 4 juillet 2018

Ce weekend, nous étions présents sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey à l’occasion du meeting de l’air organisé par la Fondation des Œuvres Sociales de l’Air.

Jeudi matin, alors que la chaleur était de plus en plus présente, notre personnel s’activait sur le tarmac de la base de Salon-de-Provence. Chacun œuvrait avec un entrain et un professionnalisme indéfectible, pour préparer le départ vers la Lorraine.

 

Une fois arrivés sur la BA 133, pas le temps de visiter, nous avons enchaîné avec une reconnaissance de l’axe puis un entraînement pour nos démonstrations du weekend.

Depuis 1996, la base de Nancy est dotée Mirage 2000D. Ses équipages sont engagés de façon quasi continue sur un ou plusieurs théâtres d’opération depuis 2001.  Elle est également la base de l’un des ambassadeurs de l’armée de l’air, puisqu’elle héberge la patrouille Couteau Delta évoluant sur Mirage 2000D.

 

Le vendredi a été marqué par l’arrivé du Rafale Solo Display. À cette occasion, nous avons effectué  un vol photo inédit rassemblant 14 avions sous les ordres de notre Leader. La journée s’est terminée par un dernier entraînement afin de préparer la démonstration du lendemain. Le meeting commence et il faudra être à la hauteur des attentes du public.

Ce sont près de 28 000 spectateurs qui ont fait le déplacement sur les deux jours du meeting, afin d’admirer plus de 16 heures de démonstrations aériennes effectuées par des avions et pilotes civils et militaires, Français mais également étrangers, tels les espagnols venus avec le Typhoon Eurofighter. L’Équipe de voltige de l’armée de l’air, l’Équipe parachutiste de présentation et de compétition de l’armée de l’air, l’Alphajet solo display, le Rafale solo Display, les Couteau Delta et nous-mêmes, tous ambassadeurs aériens, étaient présents afin de démontrer l’excellence et le savoir faire de l’armée de l’air.  Un A400M en provenance de la base aérienne d’Orléans, base de transport, a en outre démontré en vol sa belle manœuvrabilité et toute sa puissance.

Dimanche matin, un vol particulier nous attendait. Dans le cadre des 100 ans de la réconciliation franco-allemande, nous avons tout d’abord survolé Roderen où fut abattu en 1916 à l’âge de 24 ans, Kiffin Rockwell, aviateur américain venu se battre à nos côtés au sein de ce qui deviendra l’escadron Lafayette, un an avant l’entrée en guerre de notre allié américain. Nous avons continué vers le vieil Armand, une colline qui désignait la ligne de front, aujourd’hui boisée, mais qui fut le théâtre de violents combats où tant de poilus périrent. Ce vol à la mémoire de nos premiers aviateurs et de nos anciens a été ponctué par le survol de lieux emblématiques comme l’ossuaire de Douaumont, le mémorial de Verdun ou encore le mémorial américain de la butte de Montsec.

Coupe du monde oblige, les équipes de la Patrouille de France et des autres ambassadeurs n’ont pas manqué de soutenir l’équipe de France lors d’une diffusion de leur match contre l’Argentine. Probablement enjoués par la victoire de notre équipe nationale, certains ont profité de la fin de journée pour disputer une petite partie de babyfoot où les Bleus ont une fois de plus remporté la partie.

 

Prochaines étapes : le 7 juillet à Grenoble-Versoud, le 8 à Chambley et le 10 à la Grande Motte.

 

Crédits photos : EQPAA/armée de l’air

 

Remonter